Viv'Info

Comment palier la fatigue au travail ?

Votre santé - Publiée le 16/11/2022
Vous êtes souvent sujet à des coups de fatigue dans votre journée ? Plusieurs outils et conseils pratiques vous seront utiles pour vous aider au quotidien, et améliorer votre bien-être au travail.

Kesako : La fatigue

Qu’est-ce que la fatigue ?

La fatigue désigne un état d’affaiblissement physique et/ou psychologique d’un individu. Il est normal de se sentir fatigué après une longue session de sport ou après une activité intellectuelle intense. Après une session de repos, la fatigue disparait alors naturellement.
Si ce n’est pas le cas, alors on parle d’asthénie ou fatigue mentale.

La fatigue physique

Qu’est-ce que la fatigue physique ?
La fatigue physique se caractérise par un état d’épuisement qui peut résulter d’une activité physique, d’une mauvaise alimentation, d’un surcroît de travail ou d’un problème de santé.

Les signes de la fatigue physique ?
La fatigue physique peut se traduire par les signes suivants :
  • Une perte d’appétit
  • Des troubles du sommeil
  • Une hypertension artérielle
  • Eventuellement l’apparition de fièvre, de diarrhée, de bronchite et/ou de frissons notamment dans le cas de fatigue lié à un effort physique

La fatigue mentale

Qu’est-ce que la fatigue mentale ?
La fatigue mentale, aussi appelée « asthénie » dans le langage médical, désigne un épuisement psychique de l’individu. La personne semble n’avoir plus d’énergie pour accomplir certaines tâches.

Les signes de la fatigue mentale 
La personne qui souffre de fatigue mentale a la sensation de plus avoir assez d’énergie pour accomplir les tâches, les activités de son quotidien. La fatigue mentale peut aussi se manifester par une grande émotivité. L’individu a envie de pleurer pour des évènements parfois mineurs. Malgré du repos, la personne se sent toujours fatiguée.
 

Les points clés sur la fatigue

La fatigue peut se présenter sous différentes formes. Il est important de savoir les reconnaître.
Voici les plus fréquentes :
  • Lassitude : elle se manifeste par une forme de monotonie ennuyeuse des activités que l’on doit exercer au quotidien ;
  • Inefficacité intellectuelle : il s’agit ici d’un état où la personne n’est plus efficace dans ses actions, pour réfléchir, se concentrer…
  • Épuisement nécessitant de se reposer dans la journée : ce symptôme se traduit par une sensation d’être toujours fatigué et de vouloir sans cesse dormir. Toutefois, même après un repos, l’individu n’arrive pas à retrouver sa forme.
  • Manque de ressort ou d’énergie : l’individu est face à une perte de motivation, d’enclin face aux activités qui pouvaient l’intéresser auparavant.
  • Impression d’être toujours fatigué, au ralenti…

Les causes de la fatigue

Trouble du sommeil : première cause de fatigue
Une personne souffre de trouble du sommeil lorsque celle-ci n’arrive pas à avoir un sommeil de qualité. Il existe plus de 85 troubles associés au sommeil. En voici les plus fréquents :
  • Insomnie : il s’agit de la difficulté à s’endormir et à rester endormi
  • Hypersomnie : trouble du sommeil provoquant un état de somnolence chez la personne
  • Apnée du sommeil : interruption à plusieurs reprises de la respiration durant le sommeil
  • Narcolepsie : il s’agit d’un trouble neurologique qui plonge la personne dans un état de somnolence très excessive
Les troubles du sommeil perturbent bien entendu la qualité du sommeil et engendrent une grande fatigue chez l’individu. Il s’agit de la première cause de fatigue constante et peut à long terme, conduire à certaines maladies, notamment cardiovasculaires.

Manque de vitamines et fatigue
Une carence en vitamines peut avoir des effets sur la santé et ainsi causer une sensation de fatigue. Il est ainsi important d’avoir une alimentation équilibrée pour faire le plein de vitamines et de bons nutriments. Les vitamines et oligo-éléments qui aident à lutter contre la fatigue sont le fer, les vitamines B9, B12 et D.
N’hésitez pas à consulter votre médecin qui pourra vous prescrire un bilan sanguin si nécessaire.
 

Que faire en cas de sensation de fatigue prolongée ?

Identifiez vos moments de baisse de régime

Dans une journée de travail, il est normal qu’une personne subisse des variations dans sa productivité. Certaines personnes seront plus efficaces en travaillant tôt le matin, d’autres l’après-midi. Ainsi, il est nécessaire d’identifier ses propres baisses de régime dans la journée pour pouvoir organiser son travail en fonction. De cette manière, si vous êtes plus efficace le matin, alors il faudra accomplir les missions, les travaux nécessitant toute votre concentration à ce moment.

Commencez les travaux les plus importants sans être interrompu…

De nos jours, de nombreuses activités professionnelles nécessitent une grande polyvalence et adaptabilité, notamment face aux imprévus. Notre cerveau passe sans cesse d’une activité à l’autre : la consultation/l’envoi d’emails, les réunions, les appels téléphoniques… Dans le monde professionnel, nous pouvons être sur-sollicité. Ainsi, pour être efficace dans son travail, il est indispensable de faire une « To Do List » quotidienne et de prioriser les travaux les plus importants. Vous pourrez alors démarrer votre journée, en vous consacrant aux travaux les plus importants (mais aussi durant le moment où vous êtes le plus productif) et vous réserver un créneau horaire pour ne pas être dérangé, interrompu durant celui-ci.

Surveillez votre menu du midi

On sait aujourd’hui qu’une alimentation déséquilibrée peut provoquer un état de fatigue chez une personne. Il est donc nécessaire de bien s’alimenter pour éviter la fatigue. Quelques principes à respecter :
  • Boire au quotidien de l’eau en quantité suffisante (1,5 L)
  • Consommer du magnésium
  • Consommer du fer
  • Veiller à avoir un apport suffisant en vitamine C
  • Limiter la consommer le café
  • Eviter le sucre

Faites des pauses régulièrement

Pour contrer l’effet de la fatigue, il est essentiel de faire des pauses régulièrement. Durant un court laps de temps (10 minutes environ), vous pouvez par exemple faire une micro-sieste ou encore sortir marcher un peu pour vous oxygéner l’esprit.

Bougez pour votre santé

L’activité physique est préconisée pour éviter la fatigue car elle permet notamment de jouer un rôle régulateur dans les troubles du sommeil. Au quotidien, il est ainsi conseillé de faire 10 000 pas par jour.

Faites des micro siestes

La micro-sieste, aussi appelée « power nap », consiste à dormir sur un laps de temps très court : environ 10 minutes. Cette pratique aurait pour effets d’améliorer la concentration, la mémoire et de favoriser la bonne humeur de la personne.

Diversifiez vos tâches

Pour pallier à la morosité qui peut exister au travail, il peut être opportun de diversifier ses tâches quotidiennes. Ainsi, en alternant sa journée de travail avec différentes missions, le temps passe plus vite, le travail devient plus varié, polyvalent et l’ennui se fait moins sentir.

Faites-en moins, mais faites l'essentiel

Vous n’êtes pas dans l’obligation de remplir toutes vos tâches sur une journée entre « To Do List » et charge mentale, une journée peut vite devenir un casse-tête stressant et donc générer de la fatigue supplémentaire. Il est important de savoir prendre du recul sur ses missions de la journée et se concentrer sur les travaux les plus importants. Ils seront alors à effectuer en priorité. L’idée est de prioriser et de traiter l’essentiel.

Limitez les perturbations

Afin de limiter les sollicitations incessantes au travail, il est indispensable d’agir. Si vous travaillez dans un bureau, il peut être opportun de fermer la porte de celui-ci et même d’y ajouter un mot « ne pas déranger » si vous avez besoin de travailler sur un sujet important.
Si vous êtes dans un open space, il est évidemment plus difficile d’éviter d’être dérangé. Toutefois, certaines sociétés ont mis en place pour leurs collaborateurs, des petits panneaux à poser sur sa table avec un code couleur vert ou rouge. Le vert signifiant que le salarié est disponible pour toute sollicitation. Tandis que le rouge signifie au contraire, que ce dernier ne souhaite pas être interrompu dans son travail. Le salarié choisit ainsi le code couleur qu’il dispose sur son bureau, selon sa charge de travail, son envie. Des salles dédiées permettent également de s’isoler si nécessaire.

Dormez bien

Pour être efficace au travail et éviter la fatigue, le point le plus essentiel est bien sûr de dormir suffisamment. Comme nous l’avons vu précédemment, les troubles du sommeil sont à l’origine de la fatigue chronique et cela se répercute notamment sur la qualité du travail effectué. Toutefois, même si une personne ne souffre pas de trouble du sommeil, il est possible qu’elle soit tout de même fatiguée. Cela s’explique bien souvent par une durée de sommeil insuffisante. Plusieurs études s’accordent à dire qu’il faudrait dormir 7 heures pour être en forme le lendemain.

Attention à l’alcool et tabac

La consommation excessive d’alcool a un effet néfaste sur le foie et les neurones. En buvant de l’alcool, la transmission du message moteur vers les muscles est inhibé, ce qui peut engendrer une sensation de fatigue. De plus, l’alcool provoque bien souvent des perturbations du cycle de sommeil, ce qui peut induire une fatigue chronique.
Quant au tabac, la nicotine présente dans les cigarettes peut provoquer une hypertension et une accélération du rythme cardiaque. Ainsi, cet excitant peut nuire à la qualité de sommeil d’une personne en perturbant l’endormissement.
Il est donc important d’être modéré face à la consommation d’alcool et du tabac.

Consultez un médecin

Quand aller voir un médecin pour sa fatigue ?
Lorsque l’état de fatigue d’une personne est prolongé, il devient nécessaire de consulter un médecin. Dans un premier temps, c’est le médecin généraliste qui pourra réaliser un premier examen et orienter, si besoin, la personne vers un spécialiste.

Comment votre médecin fera son diagnostic ?
Il n’existe pas de test spécifique pour identifier un problème de sommeil. En consultant un médecin, celui-ci posera des questions sur les difficultés rencontrées liées au sommeil notamment : endormissement difficile, apnée du sommeil, insomnie…
Ensuite, le médecin pourra prescrire des tests à réaliser. Voici quelques exemples de tests :
  • Une numération globulaire complète pour aider à éliminer la leucémie, l’anémie et le lupus
  • Un test pour vérifier le fonctionnement de la thyroïde
  • Une analyse du sang afin de vérifier que les niveaux de sucres sont corrects et que la personne ne souffre pas d’un syndrome métabolique
  • Tests d’urine
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info