Viv'Info

Des repas de fêtes de façon équilibrée, oui c'est possible !

Votre santé - Publiée le 16/12/2022
Les fêtes de fin d’années arrivent et avec elles leur cortège de plats traditionnels qui ne brillent pas par leur légèreté : dinde farcie, foie gras, saumon, marrons, bûches et chocolats de Noël… Vous avez surveillé votre ligne et vous appréhendez les petits écarts pendant les fêtes ? Pas question de faire « fêtes à part ».
Tout d’abord, sachez qu’il vous arrivera de faire des écarts et vous avez bien raison de profiter de ces moments de convivialité. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons des solutions si vous redoutez la prise de poids !

Prise de poids pendant les repas de fêtes, pourquoi ?

Repas de fête, pourquoi prend-t-on du poids ?

Particulièrement en France, pays dit des « bons vivants », les évènements familiaux et fêtes sont synonymes de bons repas et donc de menus pouvant être très riches. Cela peut commencer dès l’apéritif où alcools et petits gâteaux salés ou autres toasts peuvent être proposés. Ce sont des aliments souvent très riches en graisse et en sel et donc pouvant peser au final sur la balance. Ensuite, les plats sont généralement des plats traditionnels, où le beurre et la sauce sont rois. Certes ils sont là pour assurer un repas savoureux, néanmoins, il faudra faire attention aux quantités que vous prenez si vous faites attention à votre ligne. Enfin, le dessert, convoité par les amateurs de sucres. Même si les fruits sont une option particulièrement raisonnable, surtout en fin de banquet, il peut être difficile de résister aux bûches et autres mignardises proposées.
Au final, c’est donc une belle addition de graisses, sels et sucres pouvant influer sur la balance. A réserver pour les très grandes occasions où nous vous invitons à suivre les quelques conseils qui suivent.

Difficile de savoir dire non

Même avec la meilleure volonté du monde, il est parfois difficile d’éviter les grands repas. En effet, souvent en famille ou pour célébrer une occasion, il serait dommage de se priver d’un moment festif sous prétexte d’avoir peur des kilos indésirables. Dans ce cas, votre détermination est votre meilleure alliée. Vous pouvez faire l’impasse sur les gâteaux apéritifs par exemple et limiter les accompagnements les plus riches avec le plat ou encore prendre en petites quantités de tout pour éviter la frustration.
Aussi, il va falloir apprendre à dire non à vos yeux qui lorgneraient un nouveau morceau de pain pour saucer votre assiette, à votre estomac qui appellerait encore du sucre ou encore à vos hôtes qui vous proposent de « reprendre une petite part ».

Que faut-il éviter ?

L’alcool, ennemi n°1

L’alcool n’est pas la boisson la plus bénéfique pour notre corps. Inutile de rappeler tous ses méfaits comme la diminution de glucose dans le sang ou encore l’augmentation du taux de cholestérol. Les boissons alcoolisées apportent beaucoup de calories « vides » à notre organisme, c’est à dire non utiles à la santé. Ainsi, chaque gramme d’éthanol contient 7 calories. Par ailleurs, les calories de l’alcool sont vite transformées en graisse corporelle. Prenez soin de ne pas vider votre verre de vin trop vite et pensez à boire beaucoup d’eau pendant le repas.
Privilégiez les boissons fruitées - attention au piège des boissons trop sucrées - ou tout simplement l’eau plate ou gazeuse, pour accompagner vos repas si vous voulez préserver votre santé. Pour ceux qui préfèrent avoir un peu de vin pour accompagner un bon repas, il est conseillé de boire un verre d’eau entre deux verres pour s’hydrater et mieux récupérer.

Aliments à éviter

Comme vu plus haut, pour avoir une assiette équilibrée pendant les fêtes, il faudra être attentif au quantité et au choix que vous allez faire pendant le repas. Ainsi, il est possible de manger « gras » mais le mauvais gras sera à éviter ou limiter. Sont concernés les lipides issus des graisses animales (dinde, porc, agneau). On limitera également les charcuteries, le fromage ou encore le foie gras. Idem pour le sucre, les parts de gâteaux sucrés seront donc à bien calibrer en fonction de la faim et surtout évitez de succomber à de la pure gourmandise. Votre estomac vous remerciera.
Si c’est vous qui êtes aux fourneaux, nous vous conseillons de privilégier les huiles végétales (l’huile d’olive par exemple). En effet, elles permettent d’éviter les mauvais cholestérols. Si vous avez prévus de choisir des plats industriels pour vous faire gagner du temps, attention aux étiquettes car ils peuvent contenir du mauvais gras et être très riches en sel.

Manger de façon équilibrée pendant les fêtes, c’est oui !

Aliments à privilégier

De nombreux aliments sont à votre disposition pour booster votre organisme :
- Les fruits de mer et les huîtres peuvent remplacer vos entrées : très riches en zinc, ils sont en plus très savoureux, donc n’attendez pas pour en acheter même hors période de fêtes !
- Les légumes verts peuvent intégrer vos quiches ou vos apéritifs par exemple,
- Le pain complet plutôt que les pains blancs,
- Les fruits sont bien évidemment à ajouter dans vos desserts.
Pour grignoter « sainement », optez pour les crudités (bâtonnets de carottes, céleri, bouquets de chou-fleur, tomates cerises, radis... nature ou accompagnés d'une sauce au fromage blanc ou au yaourt ou d'une sauce soja), des chiffonnades de jambon de pays, viande des grisons, une fine tranche de truite fumée, des crevettes, moules, coques, olives vertes, œufs de poisson...
Ne grignotez pas de pain en attendant les plats et ne vous servez pas trop de sauce, vous ne serez pas tenté de saucer votre assiette.

Astuces pour un organisme au top

  • Cocktail détox aux fruits en fin de repas
Il est très important de bien s’hydrater, pour éliminer les déchets par l’urine. Il est ainsi recommandé de boire environ 1,5 litre d’eau par jour pour un adulte. N’oubliez pas de boire un verre d’eau dès que vous vous réveillez, pour mettre en marche votre appareil digestif.
Les saisons sont froides, votre organisme a besoin d’être renforcé pour favoriser un bon système immunitaire. Ne lâchez pas vos activités physiques sous prétexte des températures plus basses. Bougez et mangez équilibré, ça ne sera que positif pour être en bonne forme. D’ailleurs, il existe plusieurs moyens de se dépenser à la maison, donc inutile de se trouver des excuses !
  • Remèdes pour se sentir mieux après les repas de fêtes :
Bien souvent, votre foie aura été malmené pendant les fêtes. Il aura eu à gérer une alimentation différente et souvent bien plus lourde et riche (gras, alcool, sucre). Si vous sentez que vous avez du mal à récupérer, vous pouvez aider un peu votre organisme avec une petite diète plus ou moins légère selon votre besoin.
Certains pourront avoir besoin de jeuner complètement pour éliminer les excès. Il sera alors nécessaire de continuer à s’hydrater par des infusions de plantes. Certains mélanges « après-repas » ou « digestion facile » seront vos meilleurs alliés.
Si le jeune complet vous fait un peu peur, vous avez la possibilité de faire une « mono-diète ». Cela consiste à ne consommer qu’un seul aliment sur la journée. Après fête, vous pouvez opter pour un bouillon de légumes verts sans ajouter du sel ni de matière grasse. Votre système digestif sera ainsi ménagé et pourra s’attaquer à toutes les toxines accumulées.
 
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info