Viv'Info

Journée mondiale contre le cancer

Événements - Publiée le 04/02/2021
#JournéeMondialContreLeCAncer #JeSuisEtJeVais
La journée mondiale de lutte contre le cancer est l’occasion de sensibiliser le grand public à la prévention, à la détection et au traitement de cette maladie.

Pourquoi la Journée mondiale contre le cancer a été créé ?

La Journée mondiale contre le cancer a été créée en 2000 sur une initiative internationale de rassemblement de l'Union internationale contre le cancer (UICC). Elle a lieu chaque année le 4 février.

Son objectif premier est de sensibiliser le grand public à travers le monde, en améliorant l’éducation et en catalysant les actions personnelles, collectives et gouvernementales afin de faire reculer le nombre de décès liés au cancer et d’améliorer l'accès aux traitements et aux soins pour tous, sans distinction d'identité ou de lieu de vie.

Chaque année, ce sont des activités et évènements qui sont organisés à travers le monde, rassemblant les organisations et les individus autour d’une même cause.

Au travers de cette journée, il s’agit également de mettre en lumière la recherche menée et de récolter des fonds pour la financer. Du côté de l’Institut Curie, 1er centre français de lutte contre le cancer, « de nouvelles stratégies thérapeutiques prometteuses émergent, les traitements existants sont toujours plus efficaces, les diagnostics de plus en plus individualisés… pour qu’à l’horizon 2030, le cancer soit assimilé à une maladie chronique et que deux cancers sur trois, voire trois sur quatre trouvent une issue favorable. »

Comprendre le cancer en quelques chiffres

En France, selon l’Institut Curie, près de 380 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués chaque année.

Il s’agit d’une maladie qui survient lorsque des modifications d'un groupe de cellules normales au sein de l'organisme entraînent la croissance incontrôlée et anormale d'une masse qu'on appelle une tumeur. Ceci est valable pour tous les cancers à l'exception de la leucémie (cancer du sang).
Si le problème n'est pas pris en charge, les tumeurs peuvent grossir et se propager dans les tissus sains autour d'elles ou dans d'autres régions de l'organisme via le flux sanguin et le système lymphatique. Elles peuvent perturber les systèmes digestif, nerveux ou circulatoire ou libérer des hormones qui peuvent perturber le fonctionnement de l'organisme.

Quelques chiffres :
  • 9,6 millions de personnes meurent du cancer chaque année dans le monde.
  • Au moins un tiers des cancers les plus courants sont évitables.
  • Le cancer est la deuxième cause de décès dans le monde.
  • 65% des décès liés au cancer se produisent dans les pays à revenus faibles ou intermédiaires.
  • Jusqu’à 3,7 millions de vies pourraient être sauvées chaque année grâce à la mise en place de stratégies et de ressources appropriées pour la prévention, le dépistage précoce et le traitement.
  • Le coût économique annuel total du cancer est estimé à environ 1,16 billion de dollars.
Source : UICC

Comment se prévenir du cancer ?

Les causes de cancers sont variées et comme pour beaucoup d'autres maladies, la plupart des résultent de l'exposition à plusieurs d'entre eux. Néanmoins, si l'on ne peut pas agir sur certains facteurs, environ un tiers des cas de cancers peuvent être évités en réduisant les risques comportementaux et diététiques.

L’Union internationale contre le cancer (UICC) a répertorié les principaux facteurs de risque sur lesquels il est possible d’agir :

L'alcool
L'alcool augmenterait le risque d'apparition de six types de cancers, dont le cancer colorectal, du sein, de la bouche, du pharynx et du larynx (bouche et gorge), de l'œsophage, du foie et de l'estomac.

Le surpoids ou l'obésité
Le surpoids a été associé à un risque accru de développer 12 cancers différents, y compris ceux de l'intestin et du pancréas. En général, une prise de poids importante est associée à une hausse du risque de cancer, notamment chez les adultes.

L'alimentation et la nutrition
Des experts indiquent que l'alimentation et les apports nutritionnels (particulièrement dans le cas d'une alimentation riche en viande rouge, en viande transformée, en plats salés et pauvre en fruits et légumes) ont un impact sur les risques de cancer, notamment de cancer colorectal, du nasopharynx et de l'estomac.

L'activité physique
Une activité physique régulière aide non seulement à réduire l'excès de graisses dans l'organisme et les risques qui y sont associés, mais elle permet également de réduire les risques de cancer du côlon, du sein et de l'endomètre.

Le tabac
La fumée de cigarette contient au moins 80 substances cancérigènes différentes. Lorsque la fumée est inhalée, les substances chimiques entrent dans les poumons, passent dans le flux sanguin et sont disséminés partout dans l'organisme. C'est pour cette raison que fumer ou chiquer du tabac entraîne non seulement des risques de cancer des poumons et de la bouche mais aussi de nombreux autres cancers. À l'heure actuelle, le tabac est responsable d'environ 22 % des décès liés au cancer.

Les rayonnements
Toutes les sources de rayonnement liées à l'activité humaine peuvent entraîner des cancers et constituent un risque pour les travailleurs. Cela concerne le radon, les rayons X, les rayons gamma et toutes les autres formes de rayonnement à haute énergie.
Le rayonnement solaire (composé d’UVA, UVB et UVC) est classé cancérogène avéré pour l’homme ainsi que les UVA et les UVB. Plus de 80% des cancers de la peau sont liés à des expositions excessives aux rayonnements ultraviolets (UV) du soleil (CIRC, 2018).

Les risques professionnels
Certaines personnes peuvent être exposées à des substances cancérigènes dans le cadre de leur travail. Par exemple, il a été démontré que les ouvriers des usines de teinture chimique ont un risque plus élevé que la normale de développer un cancer de la vessie. L'amiante est également un risque bien connu de cancer lié à l'environnement professionnel, particulièrement de ce qu'on appelle un mésothéliome, c'est-à-dire une tumeur qui touche la plèvre, l'enveloppe des poumons.

Les infections
Les agents infectieux sont responsables d'environ 2,2 millions de décès liés au cancer chaque année. Cela ne signifie pas que l'on contracte ces cancers de la même manière qu'une infection. En fait, les virus peuvent entraîner des modifications des cellules qui augmentent le risque que celles-ci deviennent cancéreuses. Environ 70 % des cancers du col de l'utérus sont dus à des infections par le papillomavirus humain (HPV), tandis que les cancers du foie et les lymphomes non-hodgkiniens peuvent être causés par les virus de l'hépatite B et C et que les lymphomes sont associés au virus d'Epstein-Barr.

Quel est le thème de la journée mondiale contre le cancer du 4 février 2021 ?

L’année 2021 est la dernière année de la campagne sur 3 ans « Je suis et je vais », exprimée par le hashtag #JeSuisEtJeVais

Elle est ainsi focalisée sur le grand public et sur l’engagement individuel pour agir. L’ambition fixée est de réduire le nombre de décès prématurés liés au cancer et aux maladies non-transmissibles d'un tiers d'ici 2030.

En 2020, année historique qui a marqué le 20e anniversaire de la Journée mondiale contre le cancer, l’accent avait été mis sur les progrès accomplis dans la lutte contre le cancer en valorisant les actions menées par des sympathisants et des dirigeants du monde entier.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info