Actualités

Comment limiter la prise de poids pendant les fêtes : Astuces

Votre santé - Publiée le 12/11/19
Les journées s’écourtent, le froid s’installe… Difficile de ne pas remarquer l’arrivée de l’hiver !
Ah ! L’hiver, où le froid est omniprésent et sortir sans ses gants et son écharpe relève d’un grand courage ou d’un oubli fâcheux qui nous fera ruminer toute la journée… Comment se fait-il que je les ai oubliés ! Ils étaient pourtant là ! Accrochés au portemanteau… et on se traitera de tous les noms d’oiseaux en se promettant de ne jamais recommencer !
Oui, il fait froid et heureusement ! Car le froid annonce l’arrivée aussi des bons petits plats ! Qu’ils soient salés ou sucrés comme la raclette, la fondue aux fromages, à la viande ou aux chocolats. Il y en a pour tous les goûts ! L’hiver c’est aussi le bol de chocolat chaud dans les mains, allongés confortablement sur le canapé, contemplant les derniers moments du feu de cheminée allumé plutôt dans la soirée. Quel jour sommes-nous ? Peut-être lundi et peu importe, on se sent si bien ! vivement demain soir pour retrouver ce moment de bonheur !
L’hiver rime aussi et surtout avec les fêtes de fin d’années et ses repas ! Une occasion de se retrouver et de se rassembler autour d’une table pour passer un bon moment. Et qui dit grande occasion, dit repas copieux avec des plats parfois plus riches et savoureux les uns que les autres.  
Comment résister et faire face au champagne, petits fours, foie gras, huîtres, saumon, fromages et autres plaisirs gourmets salés ou sucrés… le tout en limitant la casse côté prise de poids.  Bref de quoi mettre le corps à rude épreuve !

Prendre du poids durant les fêtes de fin d'année : une fatalité ?

Pourquoi les fêtes de fin d'année riment avec repas copieux ?

Les journées s’écourtent, le froid s’installe… Difficile de ne pas remarquer l’arrivée de l’hiver !.

Ah ! L’hiver, où le froid est omniprésent et sortir sans ses gants et son écharpe relève d’un grand courage ou d’un oubli fâcheux qui nous fera ruminer toute la journée… Comment se fait-il que je les ai oubliés ! Ils étaient pourtant là ! Accrochés au portemanteau… et on se traitera de tous les noms d’oiseaux en se promettant de ne jamais recommencer !

Oui, il fait froid et heureusement ! Car le froid annonce l’arrivée aussi des bons petits plats ! Qu’ils soient salés ou sucrés comme la raclette, la fondue aux fromages, à la viande ou aux chocolats. Il y en a pour tous les goûts ! L’hiver c’est aussi le bol de chocolat chaud dans les mains, allongés confortablement sur le canapé, contemplant les derniers moments du feu de cheminée allumé plutôt dans la soirée. Quel jour sommes-nous ? Peut-être lundi et peu importe, on se sent si bien ! vivement demain soir pour retrouver ce moment de bonheur !

 

L’hiver rime aussi et surtout avec les fêtes de fin d’années et ses repas ! Une occasion de se retrouver et de se rassembler autour d’une table pour passer un bon moment. Et qui dit grande occasion, dit repas copieux avec des plats parfois plus riches et savoureux les uns que les autres. 

Comment résister et faire face au champagne, petits fours, foie gras, huîtres, saumon, fromages et autres plaisirs gourmets salés ou sucrés… le tout en limitant la casse côté prise de poids.  Bref de quoi mettre le corps à rude épreuve !

Manger de tout mais équilibré

Vous l’aurez compris, nous sommes face à un grand dilemme : se faire plaisir à table tout en évitant une trop grande prise de poids et limiter les problèmes de digestion. Aussi pour associer bien-être et fêtes, quels aliments sont à privilégier ? Voici nos conseils pour rester en forme.

 

 

Avec un bilan calorique faible, les huîtres sont une bonne option pour démarrer ! Cependant, parce que tout le monde n’est pas convaincu par cet aliment, à éviter d’ailleurs en cas d’insuffisance cardiaque, vous profiterez d’autres crustacés (langoustine, crabe, etc.). Attention à ne pas les plonger généreusement dans les sauces telle que la mayonnaise, même maison. Méfiez-vous également d’un faux ami, le tarama. Il contient parfois plus de 50 % de gras !  Pour le plat principal, le poisson sera également votre meilleur allié mais si vous optez pour une viande, privilégiez la dinde, moins grasse, et limitez les apports en sauce et les féculents en accompagnement.

 

Vous l’aurez compris, il faut s’éloigner le plus possible, ou prendre en petites quantités, les aliments plus complexes aux graisses cachées tels que les canapés feuilletés et beurrés, les verrines à base de crème fraîche ou encore les fameux escargots dont la sauce au beurre annonce la couleur.

 

Pour le dessert, choisissez le thème de la Provence pour une alimentation équilibrée. Vous aurez alors un assortiment de fruits frais, fruits secs, confiseries limitées en graisse (nougat, marrons glacés ou florentins), pâtes de fruit,...

Quelle boisson privilégier ? Les alcools les plus caloriques

Sachant qu’un gramme d’alcool apporte autant de calories qu’un gramme de graisse, cela vous permettra d’évaluer les calories dissimulées dans vos repas de fêtes.

 

Pour avoir une vision un peu plus précise, une flûte de champagne ou un bon verre de vin ajoutera 10 grammes d’alcool sur la balance. Sur une base de 5 verres – l’abus d’alcool est dangereux pour la santé – ce sera donc une petite plaquette de beurre de 50 grammes que vous aurez consommée.

L’alcool est également connu pour ses effets déshydratants. Veillez donc à boire suffisamment d’eau pour une bonne hydratation. Cela vous aidera dans la digestion et vous évitera également les maux de tête de lendemain de fêtes.

Côté jus de fruits, attention également aux sucres qu’ils contiennent. Là encore la modération s’impose et l’eau reste votre meilleur atout pour éviter la prise de poids instantanée liée aux repas de fins d’année. Pour identifier d’autres faux amis, vous pouvez vous reporter à un tableau des calories  et évaluer les apports caloriques de votre repas.

Fêtes de fin d'année : Attention aux excès

Prendre soins de sa santé même pendant les fêtes

Comme précisé plus haut, les huîtres sont à risques pour les personnes sujettes à des problèmes cardiaques. En effet, leur consommation peut générer chez certaines personnes un œdème aigu du poumon qui se traduit par une gêne respiratoire. Cela s’explique par le sel qu’elles contiennent et qui provoque une augmentation du volume sanguin entrainant un effort supplémentaire pour le cœur que les personnes souffrant d'insuffisance cardiaque ne sont pas en mesure de fournir. Une prise en charge en urgence est alors nécessaire. Les services hospitaliers enregistrent un pic d’hospitalisation pour cette pathologie durant les fêtes de fins d’années.

Cette période est également synonyme de hausse de crises cardiaques du fait de stress émotionnel, d’abus d’alcool, d’excès alimentaires et de la consommation d’aliments particulièrement gras ou salés.

 

Plus légers mais qui sont également en hausse en fin d’année, quelques accidents domestiques qui méritent votre attention afin de les éviter : blessures de la main avec le couteau à huitres, bouchons de champagne responsables de traumatismes oculaires ou encore chutes lors de l’installation des décorations. La prudence reste donc de rigueur même en dehors de la table.

Limiter la prise de poids et continuez les activités physiques

Sachez que pour rester en forme, la meilleure formule reste la consommation de repas équilibrés réguliers au lieu de se plier à des régimes restrictifs. La période des fêtes fait donc exception mais si le reste de l’année vous avez une bonne hygiène de vie, votre corps s’en remettra plus vite.

 

Pour limiter la prise de poids, sommeil agité et anxiété sont également à prendre en compte et le contenu de l’assiette influence votre mental. Oméga 3, magnésium, vitamine D, sont autant de nutriments essentiels pour rester zen. Mais nous en manquons pour la plupart. Pour corriger les carences éventuelles, nous vous recommandons de consommer du poisson, des fruits de mer ou encore des légumes secs.

 

Pour un programme complet, pensez à vous accorder du temps pour vous mais aussi pour effectuer une activité physique. Yoga, running, fitness, danse, natation, marche rapide… à vous de choisir quel sport vous apportera votre dose d’endorphines naturelles, vous permettra de renforcer votre système cardiovasculaire et de vous sentir mieux.

Vous avez des restes des fêtes de fin d’année ?

Maintenant que vous savez comment faire pour être au top de votre forme attardons-nous sur comment continuer à limiter les excès. Que faire de vos restes de repas et comment réduire le gaspillage ?

 

Plusieurs options :

  • Avant toute chose, évaluez les quantités nécessaires avant de procéder aux achats. Même si les personnes autour de la table peuvent être plus nombreuses, ce n’est pas forcément nécessairement de de doubler les quantités
  • Après les repas, certains aliments pourront être conservés plusieurs jours mais soyez attentifs à respecter la chaîne du froid et vérifiez toujours la qualité avant de les consommer.
  • Vous pouvez également procéder à la congélation de certains produits mais il vous faudra bien lire les étiquettes. Par exemple, il ne faut pas recongeler un aliment ayant déjà été congelé

 

Enfin, il s’agit d’une période propice au partage que ce soit en famille ou entre amis. Vous pouvez donc donner aux personnes de votre entourage : voisins, personnes dans le besoin en bas de chez vous ou encore vous rapprocher d’associations.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page actualités