Viv'Info

Tout savoir sur la prise en charge hospitalière

Vos remboursements - Publiée le 04/08/20
Pourquoi est-il important de demander une prise en charge hospitalière ? Comment se faire rembourser de ses frais hospitaliers ?

Pourquoi est-il important de demander une prise en charge hospitalière ?

Qu’est-ce qu’une prise en charge hospitalière ?

Une prise en charge hospitalière correspond au remboursement de vos dépenses lors d’une hospitalisation, par l’Assurance Maladie et, suivant votre contrat frais de santé, votre complémentaire santé. Elle comprend les soins opérés par des professionnels de santé sur le patient dans le cadre d’un forfait journalier.

Les frais d’hospitalisation peuvent devenir vite coûteux

Devoir séjourner à l’hôpital est rarement plaisant, régler des frais d’hospitalisation qui peuvent être onéreux l’est d’autant moins. L’Assurance Maladie vous rembourse une partie de vos frais d’hospitalisation sous certaines conditions. VIVINTER, pourra également assurer une prise en charge d’une partie de ces frais d’hospitalisation en complément des remboursements de l’Assurance Maladie.
 

Bon à savoir : l’assurance maladie rembourse 80% des frais d’hospitalisation lors d’une prise en charge dans un hôpital public ou une clinique privée. Ces frais d’hospitalisation correspondent aux dépenses liées au traitement de la pathologie (actes médicaux, utilisation d’appareils spécifiques ou encore rémunération du personnel) et peuvent varier selon les actes médicaux et les prestations pratiquées.

En plus des frais d’hospitalisation, il existe également « le forfait hospitalier ». Il s’agit de la participation financière du patient pour les frais d’hébergement (par nuitée) et d’entretien liés à son hospitalisation.

Depuis le 1er janvier 2018, le forfait hospitalier déterminé est le suivant :

  • 20 € par jour en hôpital ou en clinique ;
  • 15 € par jour dans le service psychiatrique d'un établissement de santé.

 

Le forfait hospitalier n’est pas remboursé par l’Assurance Maladie. Cependant, selon les garanties du contrat, il est possible que la mutuelle prenne les 20% restant et certains dépassements d’honoraires et suppléments. Dans le cas contraire, le patient devra alors s’acquitter du reste à charge (sauf exceptions ci-dessous).

Dans quels cas vous n’aurez rien à payer ? : Frais hospitalier

Le forfait hospitalier sera pris en charge par l’Assurance Maladie si l’assuré se trouve dans l’une des situations suivantes :

  • femme enceinte hospitalisée pendant les 4 derniers mois de grossesse, ou pour l'accouchement ou pendant les 12 jours après l'accouchement ;
  • bénéficiaire de la Complémentaire santé solidaire (ex CMU-C et ACS) ou de l'aide médicale d'État ;
  • enfant hospitalisé dans les 30 jours suivant sa naissance ;
  • hospitalisation due à un accident du travail ou à une maladie professionnelle (lorsque l'hospitalisation est imputable à l'accident du travail ou à la maladie professionnelle) ;
  • soigné dans le cadre d'une hospitalisation à domicile ;
  • enfant handicapé de moins de 20 ans est hébergé dans un établissement d'éducation spéciale ou professionnelle ;
  • relevant du régime d'Alsace-Moselle ;
  • titulaire d'une pension militaire ;
  • victime d'un acte de terrorisme et bénéficiez d'une prise en charge intégrale pour les soins en rapport avec cet évènement dès lors que vous possédez une attestation en cours de validité.

Comment se faire rembourser de ses frais hospitaliers ?

Dans le cas de votre hospitalisation, vous avez le choix entre un hôpital public, une clinique privée conventionnée ou non conventionnée. En complément des dépenses couvertures par l’Assurance Maladie, il sera nécessaire de transmettre un devis à VIVINTER pour estimer le montant de la prise en charge hospitalière, remboursé par la complémentaire santé.

Qu’est-ce que je devrai payer à la sortie de l’hôpital ?

Pour connaître le montant de vos dépenses à la sortie de l’hôpital, nous vous invitons à effectuer une demande de prise en charge hospitalière depuis votre Espace Assuré VIVINTER.

Ainsi, vous pourrez vérifier, si après déduction du remboursement de l’Assurance Maladie et la complémentaire santé, il reste des dépassements d’honoraires médicaux ou d’autres frais à régler.

Comment demander une prise en charge hospitalière ?

VIVINTER peut, avant toute admission dans un établissement conventionné, vous délivrez une prise en charge hospitalière afin de vous éviter toute avance de frais dans la limite des garanties du contrat et à l’exception de frais personnels.

Pour une hospitalisation d’une journée (ambulatoire) ou de plusieurs jours, vous pouvez effectuer une demande de prise en charge hospitalière en ligne, au plus tôt, 10 jours avant la date de l’intervention. Il vous suffit de vous connecter à votre Espace Assuré VIVINTER, puis de vous rendre dans la rubrique « Mes démarches » puis « Demander une prise en charge hospitalière ».

Renseignez les informations concernant la demande de prise en charge hospitalière

Si vous souhaitez renseigner les informations concernant une demande de prise en charge hospitalière, il vous suffit de vous connecter sur votre Espace Assuré VIVINTER.

Rendez-vous ensuite dans la rubrique « Démarches » puis cliquez sur « Demande de prise en charge hospitalière ». Choisissez le bénéficiaire concerné puis saisissez la date du début de l’hospitalisation.

Ensuite, sélectionnez le mode de recherche de l’établissement hospitalier, puis saisissez le nom de l’établissement hospitalier et cliquez le bouton « Rechercher ».

Vous devez sélectionner l’établissement de votre choix en cliquant sur le bouton « Sélectionner». Vous pouvez vérifier votre demande, si tout les éléments sont exactes cliquez sur « Envoyer la demande »..

A l’aide de la fenêtre « Confirmation de demande de prise en charge hospitalière », cliquez sur le bouton « Télécharger » afin d’avoir accès à votre demande. Vous pourrez le présenter à l’établissement hospitalier concerné.

Si vous souhaitez la consulter à nouveau via votre Espace Assuré, rendez-vous sur votre messagerie.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info