Viv'Info

Stop à la rétention d’eau : comment s’en débarrasser ?

Votre santé - Publiée le 10/08/2022
Qu’est-ce que la rétention d’eau ? Faites-vous de la rétention d’eau ? Comment savoir si c’est bien cela ? Quelles en sont les causes ? Les astuces pour prévenir et s’en débarrasser ? Qui consulter ?

Qu’est-ce que la rétention d’eau ?

La rétention d’eau, que l’on nomme aussi couramment « œdème », correspond à une accumulation d’eau se formant sous un tissu de notre corps humain. Cette accumulation provoque alors des gonflements, qui peuvent être visibles à plusieurs endroits : les chevilles, les jambes, les bras…
 

Faites-vous de la rétention d’eau ? Comment savoir si c’est bien cela ?

Les jambes, les chevilles et les pieds sont bien souvent les premières zones â être affectées par la rétention d’eau. Si vous souffrez de rétention d’eau, vous pourriez remarquer un gonflement sur une ou plusieurs de ces zones, ainsi qu’une sensation de lourdeur. Des crampes peuvent aussi être le signe d’une rétention d’eau. Une raideur dans les jambes ou encore des doigts qui gonflent doivent alerter.

L’accumulation d’eau dans le corps engendre bien souvent une prise de poids. Il n’est pas rare de prendre subitement 2 à 3 kilos lorsque l’on est sujet à de la rétention d’eau.

Face à ces symptômes, le test suivant peut-être fait pour savoir s’il s’agit ou non de rétention d’eau :
  • Exercer une pression du pouce sur la zone qui semble concernée par la rétention d’eau. Si une marque apparaît sur la peau et que la peau ne reprend pas de suite son aspect initial, il est probable que vous soyez sujet à de la rétention d’eau.
Dans tous les cas, un avis médical reste indispensable.

Quelles en sont les causes ?

Les causes de la rétention d’eau peuvent être assez diverses. Il est tout d’abord possible de souffrir de rétention d’eau lorsque l’on adopte une position assise ou debout statique de façon trop longue.

La rétention d’eau peut aussi apparaître dans les situations suivantes :
  • Durant la grossesse ;
  • En cas de malnutrition ;
  • Avec la prise d’une pilule contraceptive ;
  • Dans le cas d’une pathologie des reins (néphropathie) ;
  • Dans le cas de trouble cardiaque ;
  • Dans le cas de problèmes de la thyroïde ;
Par ailleurs, certains médicaments pourraient provoquer de la rétention d’eau, tels que les médicaments contre l’hypertension et les corticostéroïdes.

Les astuces pour prévenir et s’en débarrasser ?

Voici quelques astuces afin de prévenir l’apparition de la rétention d’eau :
  • Buvez de l’eau ! Ce conseil peut sembler étrange, mais pour favoriser l’élimination de l’eau dans le corps, il est important de boire 1,5L d’eau par jour. Vous pouvez même augmenter cette quantité si vous remarquez des gonflements apparaitre.
  • Buvez du thé vert. Le thé vert est riche en caféine, ce qui va favoriser le drainage de l’eau présent en excès dans le corps.
  • Limiter la consommation de sucre, de sel et de gras.
  • Consommez de la vitamine C et des aliments antioxydants : chocolat en poudre (non sucré), framboise sauvage, noix de pécan, raisins secs, noisettes, pruneaux, artichauts bouillis… Ils ont pour vertus de prévenir la rétention d’eau en protégeant les capillaires lymphatiques et veineux.
  • Utilisez du vinaigre de cidre dans vos préparations culinaires. Le vinaigre de cidre reconstitue le potassium dans le corps, ce qui permet la régulation du taux de sodium dans le corps, agent responsable de la rétention d’eau.
  • A l’inverse, ne consommez pas trop de crudités, qui renforcent les vaisseaux sanguins et favorisent la rétention d’eau.

D’autres conseils :
  • Portez des vêtements amples ;
  • Surélevez vos jambes ;
  • Portez des bas de contention ;
  • Faites-vous masser ;
  • Pratiquez une activité physique douce (marche, natation) ;
  • Evitez la chaleur…

Qui consulter ?

Kinésithérapeute et drainage lymphatique
Le kinésithérapeute est en mesure d’effectuer un drainage lymphatique pour prévenir et/ou traiter la rétention d’eau. Le drainage lymphatique est une technique de massage favorisant la circulation de la lymphe (liquide biologique clair, blanchâtre ou jaunâtre, circulant dans un réseau de vaisseaux – dit réseau lymphatique - avant de rejoindre le sang veineux). Il permet de traiter des problèmes comme les jambes lourdes, la rétention d’eau ou encore les varices. Dans le cas de la rétention d’eau, le drainage lymphatique a prouvé son efficacité en réduisant les gonflements et la sensation de jambes lourdes par exemple.

Phlébologue
Qu’est-ce qu’un phlébologue ? Un phlébologue est un médecin qui traite les pathologies des vaisseaux, des veines et lymphatiques.

Quand consulter ?

Le phlébologue peut être consulté dans les situations suivantes :
En cas de jambes lourdes et/ou douloureuses :
  • En cas jambes et/ou chevilles gonflées ;
  • En cas de varices ;
  • Durant la grossesse et la ménopause : ces périodes sont enclins aux changements hormonaux, ce qui peut influer sur le métabolisme.            

Comment se passe la première consultation ?

Lors d’une première consultation chez un phlébologue, celui-ci commencera en principe par une phase d’entretien. Le professionnel de santé cherchera à en savoir plus sur le mode de vie du patient, ses symptômes et ses antécédents familiaux.

Le spécialiste procédera ensuite à un examen en effectuant une palpation de la(les) zone(s) concernée(s).

Selon son diagnostic, il proposera ensuite un traitement adapté pour lutter contre la pathologie : prise de médicaments, port de bas de compression, massages…

Tarif et remboursement

Le tarif d’une consultation d’un phlébologue est variable :
  • Environ 25 euros si le spécialiste est conventionné au secteur 1
  • Les honoraires sont libres si le spécialiste est conventionné au secteur 2. Les prix habituellement pratiqués se situent entre 25 et 60 euros.
Dans le cadre du parcours de soins coordonnées, la consultation chez un phlébologue sera prise en charge par la Sécurité sociale à hauteur de 70%.

SI la consultation chez un phlébologue se fait en accès direct, alors la Sécurité sociale prendra en charge à hauteur de 30%.
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info