Viv'Info

L’importance du sommeil sur notre santé

Votre santé - Publiée le 29/01/20
En 50 ans, nous avons perdu entre une heure et une heure et demie de sommeil . A une époque où la suractivité - et ses impacts sur notre corps - est régulièrement mise en avant dans la vie professionnelle et personnelle, on oublie trop souvent cet élément vital pour la santé qu’est le sommeil. Intéressons-nous donc quelques instants aux bienfaits d’une bonne nuit de sommeil et ses impacts physiques.

Pourquoi le sommeil est important pour notre santé ?

En 50 ans, nous avons perdu entre une heure et une heure et demie de sommeil A une époque où la suractivité - et ses impacts sur notre corps - est régulièrement mise en avant dans la vie professionnelle et personnelle, on oublie trop souvent cet élément vital pour la santé qu’est le sommeil. Intéressons-nous donc quelques instants aux bienfaits d’une bonne nuit de sommeil et ses impacts physiques.

Une bonne nuit de sommeil pour garder la ligne

Le manque de sommeil est directement perceptible sur notre masse corporelle. En cas de mauvaise nuit, l’estomac sécrète de façon abondante la ghréline (hormone de la faim) et réduit aussi la quantité de leptine (hormone de satiété). Ajoutant à cela les éventuels tracas du quotidien, se crée une tendance à la boulimie et à l’envie de manger constamment des aliments sucrés ou riches en calories. Tout ceci aurait donc tendance à faire grossir. Une récente expérience a également mis en évidence qu'en seulement quatre jours, une privation de sommeil de trois heures par nuit (si on postule que huit heures de sommeil sont la norme idéale) perturbe considérablement le métabolisme des lipides (graisses), qui restent plus longtemps stockées. Cela favorise grandement une sortie des courbes de l’IMC et est la conséquence de prise de poids et de nombreux phénomènes d’obésité.

Le sommeil et la mémoire

En phase de sommeil, le cerveau reçoit moins de sollicitations extérieures en coupant l’afflux d’informations. Ce répit est le moment qu’il choisit pour s’organiser et trier les souvenirs, jouant un rôle actif dans la mémorisation. Pendant les différentes phases du sommeil (lent et paradoxal), le cerveau reste actif en assimilant les apprentissages de la journée. Ainsi, une réduction de la durée et de la qualité du sommeil profond, sans modification du temps de sommeil total, entraîne un déficit de mémoire déclarative. À l’inverse, une amélioration de la qualité du sommeil profond, renforce cette forme de mémoire.

Les plus d’une nuit de sommeil réussie

Le sommeil est extrêmement bénéfique pour toute une série de raisons : il booste le moral et prévient la dépression et les troubles d’anxiété, comme le montrent les études sur ce sujet, notamment sur les enfants. Une bonne nuit permet également de stimuler la créativité, grâce à la stimulation des rêves et de l’inconscient. Pour finir, le sommeil régule l’activité du système cardiovasculaire. Il évite que la contractilité du cœur augmente, que la pression artérielle grimpe et que le pouls s'accélère.

Comment passer une bonne nuit de sommeil ?

Si chacun dispose de son propre rythme de sommeil, lié à son métabolisme et ses habitudes de vie, il existe cependant plusieurs principes de base pour bien dormir et garantir une bonne nuit, sans insomnie.

Des astuces à mettre en place pour une bonne nuit de sommeil

L’essentiel pour passer une bonne nuit de sommeil est d’installer une routine qui puisse durer sur le long terme. Il est important de commencer progressivement à rallonger la durée du sommeil : on parle généralement de huit heures voire plus. La période précédant l’endormissement est la condition d’une bonne nuit : une alimentation légère, peu d’activité physique, une lumière tamisée et surtout pas d’écran, une bonne température, voire même de la musique douce et des huiles essentielles. Tout ce qui peut favoriser la relaxation, contribuer à se détendre et réduire le stress en amont du coucher et donc recommander pour un réveil en toute sérénité.

Rendez-vous le 20 mars 2020 : 20eme journée nationale du sommeil

Le 20 mars prochain, l’Institut National du Sommeil de la Vigilance (INVS) organise la 20ème journée du sommeil, déclinaison française du World Sleep Day. Soutenue par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil (SFRMS), cette journée nationale a trois objectifs :

  • Sensibiliser le public.
  • Favoriser le dépistage et rappeler que des structures de soins existent lorsque le manque de sommeil devient pathologique.
  • Poursuivre la reconnaissance engagée des troubles du sommeil comme élément de santé publique.

A cette occasion, des centres du sommeil ou structures spécialisées ouvrent leurs portes, avec la participation d’associations de malades et d’éducation pour la santé, pour accueillir, informer et sensibiliser le public sur les troubles et l’hygiène du sommeil.

Pour en savoir plus retrouvez l’étude du mode de vie des Français et le sommeil
Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info