Viv'Info

Les antibiotiques et l'alcool : Est-ce dangereux ?

Votre santé - Publiée le 15/01/20
Consommer de l’alcool et des médicaments peut comporter des risques. Prendre de l’alcool et des médicaments simultanément ne veut pas nécessairement dire « en même temps ». En effet, un comprimé pris le matin peut interagir avec l’alcool pris en soirée. Par ailleurs, les effets d’un médicament dans l’organisme peuvent être influencés par l’alcool consommé la veille. Le fait de laisser s’écouler plusieurs heures entre les prises ne garantit pas l’absence d’interactions et d’effets potentiels.

Alcool et les médicaments

Consommer de l’alcool et des médicaments peut comporter des risques. Prendre de l’alcool et des médicaments simultanément ne veut pas nécessairement dire « en même temps ». En effet, un comprimé pris le matin peut interagir avec l’alcool pris en soirée. Par ailleurs, les effets d’un médicament dans l’organisme peuvent être influencés par l’alcool consommé la veille. Le fait de laisser s’écouler plusieurs heures entre les prises ne garantit pas l’absence d’interactions et d’effets potentiels

Qu'est-ce qu'un antibiotique ?

Un antibiotique est un médicament permettant de traiter des maladies infectieuses dont les agents responsables sont des bactéries. Ils ont pour effet d’inhiber ou de tuer des micro-organismes de manière ciblée, à l’exception des virus sur lesquels ils sont sans effet. Ils peuvent soit être bactériostatiques, c’est-à-dire qu’ils empêchent la croissance ou la multiplication des bactéries sans les tuer, ou ils peuvent être bactéricides et tuent les bactéries. L’antibiotique a été l’un des progrès thérapeutiques les plus importants du XXe siècle et a fait progresser l’espérance de vie de plus de dix ans !

 

Il y a cependant un problème avec les antibiotiques. Des millions de bactéries vivent dans notre intestin et sont utiles à notre digestion. Or, les antibiotiques ne peuvent pas distinguer les «bonnes» bactéries des «mauvaises» bactéries qui nous rendent malades. C’est pourquoi un traitement par antibiotiques a tendance à déséquilibrer la flore intestinale et à entraîner des troubles digestifs. Mais ces effets secondaires s’estompent une fois le traitement par antibiotiques terminé.

Tout savoir sur l'alcool

L’alcool serait responsable d’environ  40 000 morts par an. Il s’agit de la troisième cause de mortalité en France. Ce qu’on appelle communément « alcool », malgré des modes de production très différents, une grande variété de goûts et de couleurs, n’est en réalité composé que d’une seule et même substance, l’éthanol, qui agit de manière spécifique sur l’organisme. Après consommation, l’alcool est absorbé tel quel au niveau de l’intestin grêle et passe dans le sang. En quelques minutes, il est transporté dans tout l’organisme, notamment au niveau du cerveau. L’alcool est éliminé essentiellement par le foie (95 %). Les 5 % restants sont éliminés par les reins (urine), la peau (sueur), les poumons (air expiré) et la salive.

Malgré son ancrage dans notre quotidien et dans notre héritage culturel, l’alcool n’est pas un produit ordinaire : c’est ce que l’on appelle un produit psychoactif. Cela signifie qu’il agit sur le fonctionnement du cerveau : il modifie la conscience et les perceptions, et de ce fait le ressenti et les comportements. Les effets immédiats dépendent surtout de l’alcoolémie.

Par ailleurs, la consommation fréquente d’alcool a des conséquences sur la santé à long terme. En effet, cela augmente le risque d’apparition de certains cancers quelle que soit la boisson alcoolisée consommée. Sept types de cancer ont un lien avéré avec une consommation d’alcool dès un verre par jour (cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du foie, du colon et rectum et du sein). La consommation associée d’alcool et de tabac augmente encore plus les risques. Outre les cancers, l’alcool augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de cirrhose et nuit à la santé mentale.

 

Même si la consommation d’alcool semble apporter un mieux-être sur le moment, elle ne solutionne pas les difficultés de la personne. A l’inverse, à long terme, elle peut accroître sa dépression et son anxiété et peut provoquer des insomnies.

Les différences entre les alcools

Tous les alcools sont composés d’une même substance : l’éthanol. Cependant ce qui différencie les alcools sont les fruits, grains ou tubercules utilisés pour la fermentation. De plus, la fabrication de certains alcools comporte une étape de distillation, qui permet d’augmenter leur concentration en alcool pur. Une bière, un verre de whisky, un verre de vin ou encore un pastis tels qu’on les sert dans les bars contiennent tous approximativement la même quantité d’alcool pur : environ 10 grammes. C’est ce qu’on appelle un verre standard ou encore une unité d’alcool. Contrairement à une idée très répandue, un verre de whisky « standard » ne contient pas plus d’alcool qu’un demi de bière. Certaines boissons sont plus concentrées en alcool pur que d’autres, mais elles sont aussi servies en plus petites doses. Ainsi, un verre de whisky standard contient entre 3 et 4 cl de liquide alors qu’un demi de bière en contient 25 cl.

 

Les boissons alcoolisées se différencient entre elles par leur goût et leur concentration en éthanol, mais toutes peuvent conduire à l’ivresse et sont dangereuses pour la santé.

Les médicaments et l'alcool : les effets sur notre corps

Les effets que provoquent l’association médicaments /  alcool varient en fonction de l’individu, de la quantité d’alcool consommée et du type de médicament. Pour certaines personnes, les problèmes apparaîtront dès le premier verre ou après quelques-uns. Pour d’autres, ce ne sera problématique que si elles boivent de l’alcool tous les jours ou en grande quantité.

Le fait de prendre deux substances en même temps peut altérer l’élimination de l’une ou l’autre de l’organisme. Certains médicaments peuvent ralentir l’élimination de l’alcool par l’organisme. Les effets liés à la consommation d’alcool tels que la sensation de fatigue, la diminution de la concentration et les effets secondaires digestifs peuvent alors être amplifiés. L’alcool peut également diminuer l’absorption de certains médicaments ou en accélérer leur élimination par l’organisme. Les effets thérapeutiques des médicaments en seront ainsi diminués. L’alcool peut aussi diminuer la capacité du corps à éliminer les antibiotiques, ce qui peut causer une accumulation de celui-ci dans le sang et mener à l’apparition de certains effets indésirables (baisse de la tension artérielle, des palpitations cardiaques, des maux de tête, des nausées, de la transpiration, des rougeurs et sensations de chaleur au visage).

Qu'est ce que l'effet antabuse ?

L’effet antabuse est provoqué par l’absorption simultanée d’alcool et de certaines substances médicamenteuses. Il s’agit d’une réaction physiologique désagréable due à une accumulation dans l’organisme d’acétaldéhyde (ou éthanal), molécule vasodilatatrice. Il se caractérise par différents symptômes : rougissements du visage, bouffée vasomotrice, vasodilatation, céphalée (pulsatile), nausée, vomissement, tachycardie, dyspnée, hyper-sudation, vertige, étourdissement, vision floue, malaise, perte de connaissance courte, modification de l’électrocardiogramme, douleur thoracique, confusion mentale et ataxie. L’effet antabuse apparaît 10 minutes à 1 heure après l’ingestion d’alcool, même en faible quantité, mélangé avec des substances médicamenteuses.

Quels sont les médicaments à risque lors de prise d'alcool ?

Il faut éviter d'associer de l'alcool avec des médicaments à effet psychotrope, c’est-à-dire les traitements qui agissent sur le système nerveux central. L'éthanol (la molécule d'alcool) mène également une action sur cette partie de l’organisme, ce qui entraîne, lorsqu’il est associé à des antidépresseurs, des anxiolytiques ou des somnifères, une augmentation des effets secondaires.

Les médicaments à marge thérapeutique étroite tels que les anticoagulants, les anti-vitamines K, ne doivent pas être associés à de l'éthanol au risque de voir leur action se renforcer ou, au contraire, diminuer après avoir été ensemble métabolisés par le foie. Il ne faut pas non plus consommer de l’alcool avec des médicaments à effet antabuse, comme vu ci-dessus. Certains antibiotiques, antidiabétiques oraux et antiparasitaires additionnés à de l’éthanol génèrent ces phénomènes car l'acétaldéhyde, un composant de l’alcool, s’accumule dans le sang. De plus, une association quotidienne de paracétamol et d’alcool, même à moindre dose, peut faire apparaître des fractions toxiques qui s’attaquent au foie.

L'alcool est d'autant plus dangereux à partir de 20 degrés.

À retenir : l’éthanol peut avoir une action sur l’organisme que les doses soient excessives, régulières ou épisodiques.

Comment prévenir les risques liés à la prise d'alcool sous antibiotiques ?

Avant de prendre tout médicament (prescrit ou en vente libre) ou produit de santé naturel, questionnez votre pharmacien sur le risque d’interaction avec l’alcool. Il vous expliquera les précautions à prendre si nécessaire. Si vous consommez de l’alcool et prenez des médicaments « à risque », soyez attentif aux effets que vous ressentez. Ajustez votre consommation et vos comportements en conséquence. Par exemple, si après une bière, vous vous sentez somnolent, ne conduisez pas votre voiture. Pour toute question sur l’alcool et les médicaments, consultez votre pharmacien et pour ne pas augmenter les risques, mieux vaut ne pas consommer d’alcool !

Et n’oubliez pas, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

 

Pour vous aider à gérer votre stock de médicaments et ne jamais manquer de rien en cas de problème : nous vous invitons à consulter notre article sur le site VIVINTER « Comment gérer son armoire à pharmacie ».

Cet article vous a-t-il été utile ?
Retour à la page Viv'Info